En passant

Le clou du spectacle

Aujourd’hui je change quelque peu de registre avec la présentation d’un ouvrage qui a été encensé par la critique et que j’ai lu récemment avec délectation.

PUERTOLAS Romain, L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, Paris: Le Dilettante, 2013, 252 p.

PUERTOLAS Romain, L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, Paris: Le Dilettante, 2013, 252 p.

Ne croyez pas pour autant que je m’éloigne de la ligne que je m’étais fixée pour ce blog: ce (premier) roman est un vrai plaisir à lire, une vraie lecture de vacances. Et même si vous êtes au travail, l’intrigue ourdie par Romain Puértolas vous fera voyager en camion, en avion, en ballon… ainsi qu’en armoire Ikéa!

Vous l’aurez donc compris: ce récit de voyage à travers l’Europe et la Méditerranée d’un fakir originaire du Rajasthan et amateur de clous rouillés (certifiés bio uniquement!) est hautement humoristique. Notre hindou moustachu y croise une ribambelle de personnages, tous plus folkloriques les uns que les autres, parmi lesquels un taxi gitan affublé d’une femme et d’une fille hautes en couleurs, un coiffeur pour hommes italien, un capitaine de la marine marchande libyenne, ainsi que la sublime Sophie Morceaux (sic.).

Toutefois, l’auteur (qui aurait lui même souhaité exercer l’honorable profession de coiffeur-trompettiste) réalise ce tour de force de ne pas proposer une farce grossière. Si l’humour est omniprésent et les jeux de mots (laids pour cerveaux lents) nombreux c’est pour mieux servir une fable qui fait réfléchir le lecteur sur ce qu’est le bonheur et les moyens de l’atteindre. C’est également une aventure humaine qui aborde la question de l’immigration clandestine et du regard que nous portons sur l’Autre, sans pour autant adopter un ton moralisateur par trop convenu.

Ce récit s’éloigne donc très largement de l’univers du meuble en kit pour offrir un succulent festival de répliques dignes d’Audiard et des Monty Python, mais non dénuées de profondeur. Je vous le recommande d’autant plus chaudement que l’écriture de Romain Puértolas, en plus d’être piquante, est fluide et déliée à souhait.

Et vous, quel a été votre dernier coup de cœur littéraire?

A demain,

Hélène.

Pour en savoir plus: PUERTOLAS Romain, L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, Paris: Le Dilettante, 2013, 252 p.

Publicités

2 réflexions sur “Le clou du spectacle

  1. Armouche dit :

    J’avais moi aussi entendu dire beaucoup de bien de ce livre, mais ce qui m’avait convaincu de l’acheter, c’est d’avoir entendu une maman le raconter en entier à ses enfants pendant tout un voyage en train qui leur paraissait bien long! Finalement le livre m’est un peu tombé des mains, mais ton billet m’a donné envie de m’y replonger! Bonne journée!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s